La verticalité dans les classes maternelles
 

Comme dans la plupart des écoles bruxelloises, nous avons décidé de nous orienter vers l’organisation de classes verticales. Ce choix pédagogique permet d’assouplir le rythme des apprentissages, de faciliter la différenciation pédagogique et la coopération entre pairs.

 

La classe verticale offre à l’élève une zone de confort, lui permettant d’évoluer, à son rythme, pendant deux ou trois années dans un environnement social et éducatif cohérent, bienveillant et stable.

 

Au niveau des rythmes d’apprentissage, elle permet une planification de la découverte et de l’approfondissement de la matière sur deux ou trois années, favorisant ainsi une continuité dans la progression de chaque élève.

 

Vu la grande variété d’apprenants, d’âges, d’aptitudes et d’aspirations différents, elle implique, en majeure partie du temps, un enseignement par différenciation. Ce qui permet à l’enseignant de mieux cerner la dynamique et la manière d’apprendre de chacun de ses élèves afin de mieux répondre à leurs besoins.

 

Aussi elle favorise la coopération, l’entraide entre pairs.

 

La classe verticale, c’est un peu comme une grande famille où il y a des plus jeunes et des plus grands, on vit une histoire ensemble qui dure 2 ou 3 ans avec des souvenirs communs.

 

            Voici les avantages de la verticalité et ce qu’elle facilite :

 

  • Une démarche d’entraide des grands envers les petits, de la bienveillance et du respect,

  • Rassurer les petits en leur apportant une sécurité affective,

  • Le sens de la responsabilité pour les plus grands,

  • Un éveil et une plus grande autonomisation des petits,

  • De l’autonomie pour les grands,

  • Des activités de réactivation et des transferts des apprentissages pour les plus grands, ce qui facilite la mémorisation des apprentissages,

  • Le développement de la socialisation, de la coopération,

  • L’apprentissage et le développement du langage principalement dans les activités collectives (écoute, expression orale, enrichissement du vocabulaire, formulation et construction de phrases, …),

  • Gagner du temps dans les apprentissages car l’enseignant sait ce qui a déjà été vu et ce qu’il reste à voir,

  • Guider et aider chaque élève à progresser dans ses difficultés,

  • Différencier les apprentissages en respectant le rythme, le niveau et les besoins de l’enfant,

  • Assurer la continuité dans les apprentissages, dans les méthodes et dans les règles de vie, ce qui crée un climat de confiance et de collaboration,

  • Des moments spécifiques à chaque groupe d’âge, la sieste l’après-midi pour les M1, un travail en groupe classe plus allégé pour les M2/M3, de la psychomotricité pour tous, de la natation pour les M3, des classes de dépaysement pour les M2/M3, des ateliers 5/8 pour les M3/P1/P2,

  • Des moments en groupe classe hétérogène (M1/M2/M3 ou M1/M2)